CCH-QC 2016 : LEUCÉMIE LYMPHOÏDE CHRONIQUE

Traitements de 1e ligne

Les traitements sont modulés en fonction de l’état général du patient catégorisé par « Go-Go », « Slow-Go » ou « No-Go ».

Patients « Go-Go ». Ces patients sont définis par : bon ECOG, score CIRS total ≤ 6 et clearance créatinine ≥ 70 ml/min. Les paramètres CIRS (Cumulative Illness Rating Scale) sont peu utilisés à l’extérieur des études cliniques.

Pour les patients « Go-Go » < 65 ans, le FCR demeure le traitement de choix, tel que montré par l’étude CLL8. Les résultats ont montré des taux de survie sans progression (SSP) à 3 ans de 65%, rémission complète (RC) de 40% et survie globale (SG) à 3 ans de 87%. Par contre, le FCR est plutôt impuissant devant une dél17p; les RC sont de l’ordre de 5%. Il a été démontré plus récemment que le FCR est plus efficace en présence d’un IgVH muté; ces résultats suggèrent qu’il serait possible que de tels patients ne récidivent pas de leur maladie. Une autre étude (CLL10) montre que le traitement FCR est supérieur au BR (Rituximab) chez les patients « Go-Go » < 65 ans. 

Pour les patients ³ 65 ans, le FCR n’est pas suggéré en raison de la toxicité et des complications infectieuses. Le BR serait le traitement de choix, tel que démontré par l'étude CLL-10. Par contre, les modalités d’accès à la bendamustine (B) au Québec freinent l’utilisation du BR étant donné que ce la bendamustine est autorisée  en monothérapie seulement. Comme autre alternative, un protocole de FCR-light peut  être utilisé.

Patients « Slow-Go ». Les traitements proposés seront à base de B ou bien de chlorambucil (Clb), ce dernier demeurant un bon choix chez les patients âgés (Figure 10). Il est clair cependant que la combinaison de Clb et d’immunothérapie donne des résultats supérieurs. Notamment, l’étude CLL11 a montré un avantage de survie globale (avantage de Clb-O [obinutuzumab] versus Clb; p = 0.0022).  Il n’est pas clair pour les patients « Slow-Go » si le traitement B est supérieur au traitement Clb-O. 

Pour plusieurs information, voir page 13 de la CCH-QC rapport. Cliquez-ici.